surpelis

surpelis
Surpelis, ou par syncope Surplis, m. acut. Est l'habit à manches larges fait de toile blanche, fronsé au collet ouvragé de blanc aux espaulieres et en autres endroicts, que les gens d'Eglise vestent sur leurs robbes vaccans aux fonctions Ecclesiastiques, lequel ne passe le genoil, en quoy il differe de l'aube Sacerdotale, Supparus, aussi en vient il. Estant Supparus, ou Supparum, genus indumenti lineum, quo puellae Romae vtebantur siue eo superindutae, Ce que Varro et Festus disent. Siue subindutae, comme Nonius dit. Strabon au livr. VII. appelle {{t=g}}karbasinên éphaptida.{{/t}} Un vestement Sacerdotal de fin lin, dont les divineresses des Cimbes usoyent, Sacra carbasus. On pourroit aussi dire que ce mot est composé de Super, et Pallium, ou Palla, comme si on disoit Suppallicium. Et en aucunes contrées de ce Royaume, Pelle signifie robbe. Aucuns estiment qu'il est fait de Sub, et Pellis, par ce que le Camail et l'aumusse sont parsus le surplis, et le rendent Subpellicium.

Thresor de la langue françoyse. .

Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • surplis — (sur plî) s. m. Vêtement d église fait de toile, qui, au lieu de manches, a des espèces d ailes longues et plissées, et qui va à mi jambes. •   Louis XI demanda au pape le droit de porter le surplis, VOLT. Moeurs, 94.    Cet ecclésiastique porte… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”